accueil FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 

 

 

63 Bd Besson Bey | 16000 Angoulême
présentation programmation collection médiation documentation liens
 
 

 




 

Au gré des rencontres et des parcours, Michel Dector et Michel Dupuy glanent les traces et indices de la vie de la cité, là où elle s’exprime, sur les murs, dans la rue, en marge d’une organisation sociale bien établie.
Ils collectent ainsi les traces qui résultent de gestes délibérés, comme les rayures sur les carrosseries de voitures ; et les mots, les signes, qui viennent se dire sans contrainte à la faveur de la nuit : les tags, les graffitis, les slogans, caviardés ou non, les déclarations d’amour comme les revendications existentialistes ou politiques de tous bords.
Leurs œuvres en conservent « le bruit et la fureur », la banalité comme la poésie, sans préjuger de leur signification. Elles se traduisent par des gestes modestes et parfois dérisoires : qu’ils restaurent une canette de bière en en recollant les bris, ou qu’ils retranscrivent une liste de slogans sur des photocopies. « Nous recueillons des inscriptions sur les murs des villes. Leur collection et leur classement par ordre alphabétique donne un texte général. Nous sélectionnons ensuite des slogans dans ce texte selon différentes procédures (par exemple tous les « Vive », ou toutes les inscriptions portant des nombres, ou ceux qui résultent de la collecte d’un endroit précis). Le choix d’une technique commune, la photocopie, permet de produire (parfois de manière inattendue) certaines couleurs, leur association par collage augmente la vibration de la surface par un effet de carrelage ». Leur re-contextualisation dans le champ de l’art (les photocopies sont marouflées sur châssis et présentées comme des tableaux), leur inscription dans ce territoire lui aussi à la marge de la vie de la cité, leur offre un second temps de lisibilité, de confrontation, comme un acte de résistance ultime opposé à l’indifférence générale.

Notice : FRAC PC/ID

 

 

 

 

 

L’installation Échanges (2007-09) procède d’une collecte-échange entre des militants de RESF (Réseau Éducation Sans Frontières) et les artistes : remarquant sur les façades d’écoles primaires des banderoles réalisées en soutien aux familles sans papiers, Dector & Dupuy ont demandé à les récupérer pour les remplacer par des fac-similés réalisés par eux-mêmes. L’œuvre recense l’ensemble du processus de tractation et d’échange.
Cette inversion provoque un changement de statut des objets (la production des artistes devient support de revendication dans la rue tandis que le support premier devient un objet d’art exposé) jusqu’à produire une perméabilité dans la frontière entre le monde de l’art et la société dans sa réalité.

 

Historique
Restauration

 


Dector & Dupuy


Michel Dector né en 1951 et Michel Dupuy né en 1949.
Vivent et travaillent à Paris.

 

Dector & Dupuy, Non, coll. FRAC PC

 

Non

2001

photocopies couleur marouflées sur toile
120 x 130 cm

acquisition 2002 | à la galerie Art attitude, Hervé Bize, Nancy

n° inv. 002.22.1

Collection FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 

Dector & Dupuy, Vive, coll. FRAC PC


Vive

2001

photocopies couleur marouflées sur toile
97 x 130 cm

acquisition 2002 | à la galerie Art attitude, Hervé Bize, Nancy

n° inv. 002.21.1

Collection FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 


 

 

 

Dector & Dupuy, coll. FRAC PC Dector & Duput, coll. FRAC PC

Échanges

2007-2009

L'école Lancry, banderole, technique mixte, 152 x 370 cm
Soutien aux sans-papiers, banderole, technique mixte, 83 x 170 cm
Copains d'enf(r)ance, banderole, technique mixte, 230 x 160 cm
Copains d'enf(r)ance 2, banderole, technique mixte, 230 x 160 cm
Régularisation des sans-papiers, banderole, technique mixte, 145 x 800 cm
Laissez-les grandir ici, banderole, technique mixte, 200 x 172 cm
Laissez-les grandir ici 2, banderole, technique mixte, 76 x 254 cm
documentation indissociable : tirages numériques, impressions papier, vidéo

acquisition 2010 | à la galerie Art attitude, Hervé Bize, Nancy

n° inv. 010.7.1

Collection FRAC Poitou-Charentes

photos : Richard Porteau


 

 

 

 

 





 
Haut de page |
Accueil