accueil FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 

 

 

63 Bd Besson Bey | 16000 Angoulême
présentation programmation collection médiation documentation liens
 
 

 



 

 




Chez Natacha Lesueur, le corps (têtes, mollets, troncs et dos de ses modèles) apparaît savamment maquillé et accessoirisé par de la nourriture, ou plus précisément par des préparations culinaires, où l’aliment, dans sa couleur et sa forme - et son goût - devient l’ornement, paradoxalement sublimé et présenté par le corps. Sortes de vanités baroques, ses photographies résultent d’un temps de préparation et de mise en scène où tout est soigneusement composé et arrangé. Bien que pouvant apparaître au premier regard comme de magnifiques trompe-l’œil, ses images ne dissimulent pourtant rien et laissent transparaître sous le motif décoratif et éphémère, le défaut (les aspérités, les imperfections et la singularité de chacun des corps) mais aussi l’entrave et la meurtrissure. Subtilement le maquillage s’apparente au marquage comme dans sa « série des sinapismes » (cataplasmes à la moutarde) présentée ici, où par irritation de la peau elle redessine un test optique porté comme un tatouage.
Loin de l’asepsie des photos de mode esthétiques et branchées, l’artiste cultive l’ambiguïté et l’étrangeté. Ces modèles (hommes et femmes) sont-ils maquillés, parés ou donnés en pâture, suggestivement livrés au regard du spectateur ? Dans un étrange mélange de plaisir et de répulsion, leur beauté objectivée et offerte bouscule et subjugue. Questionnant ce que l’on voit (ce que l’on goûte) comme ce que l’on imagine, son travail subvertit le dispositif photographique lui-même, et au-delà, l’esthétique et les critères qui déterminent aujourd’hui la représentation et l'objectivation du corps (féminin et masculin) à travers la production des images tant artistiques que médiatiques. À l’heure des manipulations biologiques, des procédés de clonage, de la fascination des corps standardisés sous un label de beauté, les images de Natacha Lesueur nous rappellent que le corps est codifié par les valeurs sociales et que, démaquillé de ces signes, il reste démuni, énigmatique et paradoxal.

notice FRACPC/ID

Historique
Restauration

 


Natacha Lesueur

Née en 1971, vit et travaille à Nice et Paris.

 


natacha Lesueur, sans titre, 2010

Sans titre

2010

film 35 mm
1'14'' - projection en boucle

acquisition 2015 | à l'artiste

n° inv. 015.44.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo : ©Natacha Lesueur
©Paris, ADAGP

 

 

 

 

Natacha Lesueur, Sans titre, coll. FRAC PC

Sans titre

1997

photographie couleur plastifiée
100 x 70 cm

acquisition 1998 | à L'atelier Soardi, Nice

n° inv. 998.35.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo : ©Natacha Lesueur
©Paris, ADAGP

 

 

 

 

Natacha Lesueur, coll. FRAC PC

Sans titre

2000

ilfochrome, acrylique, PVC
102,8 x 128,5 cm

acquisition 2000 | à L'atelier Soardi, Nice

n° inv. 000.4.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo : ©Natacha Lesueur
©Paris, ADAGP

 

 

 

 

Natacha Lesueur, coll. FRAC PC

Sans titre

2000

ilfochrome, acrylique, PVC
130,2 x 103 cm

acquisition 2000 | à L'atelier Soardi, Nice

n° inv. 000.5.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo : ©Natacha Lesueur
©Paris, ADAGP

 

 

 

 

Natacha Lesueur, coll. FRACPC

Sans titre

2002

photographie couleur contrecollée sur aluminium,
plastification ultrabrillante
124 x 100 cm

acquisition 2003 | à la galerie Praz-Delavallade, Paris

n° inv. 003.21.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo : ©Natacha Lesueur
©Paris, ADAGP

 

 

 

 

 

Natacha Lesueur, coll. FRAC PC

Sans titre

2003

photographie couleur contrecollée sur aluminium,
plastification ultrabrillante
109,5 x 87,5 cm

acquisition 2003 | à la galerie Praz-Delavallade, Paris

n° inv. 003.22.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo : ©Natacha Lesueur
©Paris, ADAGP

 

 

 
Haut de page |
Accueil