accueil FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 

 

 

63 Bd Besson Bey | 16000 Angoulême
présentation programmation collection médiation documentation liens
 
 

 



 

 



 

Adoptant la position d’un spectateur ou lecteur lambda de la presse, Bruno Serralongue traque dans les sources d’informations disponibles, les sujets de ses séries photographiques. Considérés dans leur ensemble, les événements retenus dans lesquels il se rend constituent un répertoire d’actions collectives à l’échelle mondiale. Ces rassemblements offrent à l’artiste l’opportunité de questionner les conditions de production des images d’information et de leur diffusion. N’ayant pas accès aux espaces dédiés aux reporters et photo-journalistes, l’artiste se place en marge, dans les coulisses, pour des prises de vue davantage proches du point de vue du public que de l’image promotionnelle désirée par les organisateurs. Le résultat s’envisage comme un contrepoint au traitement du même événement par les médias : la différence se jauge par l’image (son cadrage, contenu, sujet…) mais également par le déplacement de l’espace de l’information à l’espace d’exposition. Au point de vue excentré, s’ajoute le matériel utilisé dans la différenciation de sa démarche avec celle de la recherche du cliché idéal, volé sur le vif, qui expliciterait un tout. En effet, réalisant ses photographies à la chambre, c’est à dire un équipement lourd et encombrant qui exige de prendre du temps, l’artiste se prémunit de la quête absolue et fascinée de « l’instant décisif ». Par là même, il s’oppose à une tendance qui placerait la valeur de l’information dans sa rapidité plus que dans sa vérité.

Notice FRAC PC/HD

Historique
Restauration

 


Bruno Serralongue

Né en 1968 à Châtellerault. Vit et travaille à Paris.

 

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

New Fabris, Châtellerault

2009

"L’été 2009 fut marqué par de nombreuses grèves et occupations d’usine en France ayant toutes la même cause : la décision prise par les directions des entreprises de délocaliser la production dans des pays où la main d’œuvre est moins chère. N’acceptant pas d’être « jetés comme des kleenex» (cette expression revint souvent dans les interview télévisées des salariés) les salariés menèrent des actions de plus en plus radicales afin d’obtenir, au moins, des primes de licenciement décentes.
Séquestration des patrons, destruction de matériel et enfin, menace de destruction totale de l’usine, renouvelèrent l’arsenal du rapport de force entre patronat et salariés. Dans ce contexte, le conflit qui opposa les salariés de l’usine New Fabris, située à Châtellerault, à leur direction, fut particulièrement suivi par la presse. Lancée le 15 juin l’occupation de l’usine fut assortie d’un ultimatum au 31 juillet. Si à cette date aucune solution financière n’était trouvée l’usine serait détruite. Pour montrer leur détermination, les salariés installèrent, bien visibles sur le toit d’un des bâtiments de l’usine, des bonbonnes de gaz soit disant reliées à un système de mise à feu.
L’ultimatum et sa mise en scène, s’ils ont pu peser sur les négociations, ont surtout permis de construire un événement qui allait attirer l’attention des médias et, par ricochet, celle du gouvernement via le Ministre de l’industrie, M. Christian Estrosi, contraint à jouer les intermédiaires en proposant un plan de sauvegarde de l’emploi dans le bassin châtellerauldais. On peut voir dans ces recours à des actions toujours plus radicales (comme la mise à sac de la sous-préfecture de Compiègne par les salariés de Good year) afin d’alerter le gouvernement, les médias et l’opinion publique un signe de la dégradation des rapports entre salariés et patronat dans un environnement économique mondialisé."
B.S.

Occupation de l’usine New Fabris, Châtellerault, jeudi 23 juillet 2009.
Machine à vendre (À vendre. Pas vendu), New Fabris, Châtellerault, juillet 2009.
Assemblée générale des salariés en grève, New Fabris, Châtellerault, jeudi 23 juillet 2009.
Stock de pièces détachées, usine New Fabris, Châtellerault, juillet 2009.
Oui ou non l’usine New Fabris doit-elle être détruite par ses salariés?, Châtellerault, vendredi 31 juillet 2009.
Manifestation des salariés de New Fabris, Châtellerault, jeudi 30 juillet 2009.
Feu de machines, New Fabris, Châtellerault, jeudi 30 juillet 2009.
Guy Eyermann, représentant CGT, annonce aux salariés les conditions de départ obtenues après un mois de lutte, New Fabris, Châtellerault, vendredi 31 juillet 2009.
Fax de soutien aux salariés de l’entreprise New Fabris en lutte, Châtellerault, jeudi 30 juillet 2009.

ensemble de 9 photographies
42 X 53 cm et 53 x 42 cm

acquisition 2010 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 010.8.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photos :©Air de Paris

 

 

 

 

 

 

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

Street Hawkers and Farmers from Africa and Asia March to demand the Freedom to Trade, Speaker’s Corner, Sandton, Johannesburg, 28.08.02

2002

Série Earth Summit, 2002
« Du 26 août au 4 septembre se déroulera à Johannesburg le Sommet Mondial pour le Développement Durable. Il s’agira, pour les chefs d’Etats et délégations de 180 pays de réfléchir et, si possible, de trouver un équilibre entre développement économique mondial et préservation des ressources écologique de la terre. Il s’agira également de la plus grande conférence internationale jamais organisée sur le continent africain qui réunira plus de 65 000 personnes. » B.S.

tirage ilfochrome contrecollé sur aluminium, cadre bois et verre
128 x 160 cm

acquisition 2003 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 003.15.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo :©Air de Paris

 

 

 

 

 

Feux d'artifice, Sérandon, 14 juillet 2000, #1

2000

cibachrome contrecollé sur aluminium, cadre bois et verre
156 x 124 cm

acquisition 2001 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 001.3.1

Collection FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 

 

 

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

Tibetan Monk

1998

Série Free Tibet, 1998
« Le concert pour le Tibet Libre a eu lieu samedi 13 et dimanche 14 juin 1998, dans le stade Robert F. Kennedy à Washington D.C, réunissant 120000 spectateurs et cinquante des groupes les plus célèbres aux États-Unis. Il s’agit du troisième concert, organisé par Adam Yauch (Beastie Boys) et le Fonds Milarepa en faveur de la population du Tibet, et du plus important concert protestataire depuis le Live Aid en 1985. Lundi 15 a été décrété Journée Nationale d’Action, et une manifestation réunissant des membres du Sénat et du Congrès, des personnalités du show-biz et des représentants du gouvernement tibétain en exil, s’est tenue sur la pelouse, à l’extérieur du Capitol. Washington, concert pour le Tibet Libre, 13-15 juin 98. » B.S.

cibachrome contrecollé sur aluminium, cadre ramin ciré et verre
127 x 157 cm

acquisition 1998 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 998.47.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo :©Air de Paris

 

 

 

 

 

 

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

Portrait d'Ernesto Guevara, La Havane, 13 octobre 1997

1997

Série Homanaje, 1996
« Le 30ème anniversaire de la mort d’Ernesto Guevara coïncida avec son enterrement officiel à Cuba. Du 12 au 17 octobre 1997, les dépouilles d’Ernesto Guevara et de 6 autres guérilleros morts avec lui en Bolivie furent présentées au peuple cubain pour que leur soit rendu un dernier hommage. Les cercueils furent installés dans le mausolée José Marti à la Havane. Les cubains purent se recueillir 2 jours et 2 nuits sur les cercueils puis, le convoi mortuaire prit la route de Santa Clara, première ville libérée par Castro et ses troupes, où les corps sont aujourd’hui enterrés, après un dernier hommage populaire et une cérémonie militaire.» B.S.

cibachrome contrecollé sur aluminium, cadre ramin ciré et verre
120 x 150 cm

acquisition 1998 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 998.6.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo :©Air de Paris

 

 

 

 

 

 

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

Sea Scouts, Carnaval of Unity, Hong Kong, 30.06.97

1997

Série Handover, 1997
« Le 1er juillet 1997 Hong Kong fut rétrocédé à la Chine. Pour accompagner cet événement, et en marge des célébrations officielles réunissant les délégations anglaises et chinoises, eurent lieu sur l’ensemble du territoire, des évènements festifs pour la population avec comme point d’orgue, les feux d’artifices du 30 juin et du 1er juillet . La célébration de la rétrocession dura 6 jours, du 28 juin au 3 juillet.» B.S.

cibachrome contrecollé sur aluminium, cadre ramin ciré et verre
120 x 150 cm

acquisition 1998 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 998.8.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo :©Air de Paris

 

 

 

 

 

 

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

Le sous-commandant Marcos et sa garde (Chiapas)

1996

Série Encuentro, Chiapas, 1996
« Du 27 juillet au 3 août 1996 s’est déroulée, dans les montagnes du Sud Est mexicain, la rencontre intercontinentale pour l’Humanité et contre le Néolibéralisme. A l’appel des indiens zapatistes, dont les voix furent relayées par le sous-commandant Marcos, 4 à 5000 personnes convergèrent, depuis le monde entier, vers les montagnes du Chiapas. Dans 5 villages (Oventic, La Garrucha, Morella, Francisco Gomez, La Realidad) construits pour l’occasion, des forums de discussion eurent lieu, puis vint l’assemblée plénière de clôture à La Realidad, camp de base de l’armée zapatiste.» B.S.

cibachrome contrecollé sur aluminium, cadre ramin ciré et verre
128 x 157 cm

acquisition 1998 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 998.9.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo :©Air de Paris

 

 

 

 

 

 

Bruno Serralongue, coll. FRAC PC

Inconnu (Las Vegas)

1996

Série Destination Vegas, 1996
«Le 24 novembre 1996, au casino-hôtel Aladdin de Las Vegas, le chanteur français Johnny Halliday donna un concert unique. La particularité de ce concert fût d’être donné pour un public français venu pour l’occasion écouter leur idole. 5000 fans prirent ainsi place dans des avions affrétés spécialement pour un voyage éclair de 3 jours dans la capitale du Nevada.» B.S.

cibachrome contrecollé sur aluminium, cadre ramin ciré et verre
129 x 103,5 cm

acquisition 1998 | à la galerie Air de Paris, Paris

n° inv. 998.7.1

Collection FRAC Poitou-Charentes
photo :©Air de Paris

 

 

 
Haut de page |
Accueil