accueil FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 

 

 

63 Bd Besson Bey | 16000 Angoulême
présentation programmation collection médiation documentation liens
 
 

 

Hors les murs

 

Emily Bates

exposition | Collège Pierre-Mendès France, La Rochelle (17)
Morphose

2 mai - 13 juin 2017

Emily Bates (visuel)| Vava Dudu | Sylvie Fleury | Hallgrimur Helgason | Natacha Lesueur | Joachim Mogarra | Tania Mouraud | Zanele Muholi | Athi Patra Ruga | Olivier Zabat

__communiqué de presse

Déplacée du champ mythologique vers celui des sociétés contemporaines, la notion de métamorphose pointe des traits de la vie quotidienne relatifs à l’apparence des individus et à leur image sociale, désigne des modes d’expression identitaire ou indexe des mutations culturelles assez prégnantes pour entrainer des modifications profondes des habitudes vestimentaires, de l’habitat, et du paysage. Les œuvres exposées traduisent ces métamorphoses ou, de manière plus autonome, jouent de l’écart entre l’image qu’elles proposent et le titre qui les qualifie.

 

 

 

Candida Höfer

exposition | Collège Maurice Chastang, Saint-Genis de Saintonge (17)
Ouvrage

3 mai - 19 juin 2017

Jérémie Bennequin | Marcel Broodthaers | Candida Höfer (visuel) | Joachim Mogarra | Jean-Pierre Pincemin

__communiqué de presse

Synonyme de livre, ouvrage partage la même étymologie qu’œuvre. Ouvrage évoque aussi, à la fois, un travail et une ouverture. Plastique ou littéraire l’œuvre nait du travail de son auteur engagé dans une démarche artistique créative et s’ouvre, pour vivre, aux perceptions, appréciations, interprétations et commentaires intimes et publics qu’elle suscite. Les œuvres de cette exposition abordent librement le livre comme objet physique et symbolique.

 

 

 

Francis Baudevin

exposition | Union Patronale, Angoulême (16)
Code APE #2
9 mars - 2 juin 2017

Francis Baudevin | César | Daniel Schlier

L’Union Patronale de la Charente et le Fonds Régional d’Art Contemporain Poitou-Charentes sont conjointement convaincus de l’intérêt de sensibiliser les chefs d’entreprise et leurs équipes à la création contemporaine.
Considérant que de nombreux dirigeants d’entreprise fréquentent chaque semaine le siège de l’Union Patronale de la Charente, nous avons ainsi initié Code APE, un cycle d’expositions d’œuvres originales de la collection du FRAC Poitou-Charentes dans les espaces de l’UPC.
Ainsi, durant un an, se succèderont quatre ensembles de trois œuvres jouant avec les codes de l’entreprise, de l’économie, du commerce, de l’artisanat ou de l’industrie. 

visuel : Francis Baudevin, Sans titre, coll. FRAC Poitou-Charentes

 

 


Dector & Dupuy

Jardin Vert, Angoulême (16)
Dector & Dupuy, L’Oreiller de Saint Cybard
sculpture pérenne en marbre

En 2011, dans le cadre de son exposition Renouveau Réalisme, le FRAC Poitou-Charentes a programmé une visite-performance que Dector & Dupuy ont spécifiquement créée pour Angoulême. Lors de leur repérage dans la ville, ils ont découvert un oreiller dans un abri sous les remparts, à l’endroit de l’ermitage attesté du Saint. Le nom de cette visite-performance était trouvé : L’oreiller de Saint Cybard. Ils nourrissent depuis le projet de pérenniser in situ cette émouvante découverte et de la partager durablement par une réplique en marbre blanc de la relique.
"C’était en juin 2011.
Nous remontions le chemin du Jardin vert. Il y a sur le côté un abri sec et tranquille, une sorte de dolmen à demi-enfoncé dans la pente. Au fond de cet abri, comme une apparition, un oreiller. Nous sommes tombés en arrêt devant cette blancheur de marbre, cette présence incongrue. Très vite, à cause de la proximité de la grotte, il est devenu l’Oreiller de Saint Cybard. L’ermite venait ici pour s’allonger - non pas pour faire un somme mais pour méditer sur son renoncement aux valeurs matérielles... Il fallait partager et pérenniser cette émotion première. L’oreiller devait devenir sculpture."

Le FRAC Poitou-Charentes et les artistes remercient les partenaires du projet : Suez et la Ville d’Angoulême ainsi que, pour son aide, l’Union Patronale de la Charente.

 

 

 

JULIEN DISCRIT


Song Eun art space, Séoul, Corée du Sud
What is not visible is not invisible
,
24 mars - 20 mai
auparavant
> Musée National, Singapour
> 7 octobre 2016 - 19 février 2017

L’exposition « What is not visible is not invisible » invite à un parcours mental et sensoriel inédit, au coeur de l’éphémère et du sensible.
Le projet, conçu à partir de 34 oeuvres choisies parmi les collections des 23 FRAC (Fonds régionaux d'art contemporain), réunit 32 artistes français et internationaux dont le travail a inspiré le contenu de l’exposition.
De la lumière aux ténèbres, du rêve au subconscient, de la vision à la sensation, l'exposition est un cheminement dans l’esprit humain et une exploration de ses capacités de vision.
Cette expérience se veut progressive, elle rappelle notamment le processus de la « Dream Machine » de Bryan Gysin et Ian Sommerville (1958) ; elle prend pour point de départ la capacité de l’art à modifier le regard et à ouvrir les portes de la perception, d’un point de vue aussi bien intellectuel que physique.

avec les oeuvres issues de la collection du FRAC Poitou-Charentes :
Elisa Pône, I'm looking for something to believe in
Michel Blazy, sans titre (Toile d'araignée)

visuel : Julien Discrit, What is not visible is not invisible, 2008, collection 49 Nord 6 Est – FRAC Lorraine, Metz (FR), © Galerie Martine Aboucaya, Paris

 

Résidences | Ateliers de pratique artistique

 

Vava Dudu

Collège Pierre Mendès-France, La Rochelle (17)
Atelier de pratique artistique avec Vava Dudu
du 15 au 17 mai 2017
auprès d’une classe d’élèves de 6ème

__communiqué de presse

Vava Dudu est l’une des artistes dont l’oeuvre est exposée dans Morphose (voir ci-contre).
Farouchement indépendante, Vava Dudu est une artiste pluridisciplinaire dont les créations faites à partir d’objets de récupération irriguent autant le milieu underground que les mass médias. Styliste en dehors de tout courant, elle a travaillé comme accessoiriste pour Jean-Paul Gaultier, habillé Björk et Lady Gaga et créé une marque avec Fabrice Lorrain. Vava Dudu est également chanteuse au sein de La Chatte (formé en 2003), un groupe tout aussi inclassable que l’est son style vestimentaire. En 2012, Le Confort Moderne à Poitiers invite l’artiste pour une exposition personnelle dont le contenu évoluera sur plusieurs mois. Il s’agissait à la fois de montrer ses créations que d’exposer ce qu’est Vava Dudu. Issue de ce projet, la sculpture présentée est un objet ambigu : employant les mêmes modes de production que pour ses vêtements (tissus et éléments divers de récupération assemblés), l’artiste ôte ici toute fonction utilitaire.

 

 

Johan Decaix

Collège Font-Belle, Ségonzac (16)
Johan Decaix, I Want to Believe
atelier de pratique artistique

décembre 2016 - juin 2017

__communiqué de presse

Depuis 2015 le FRAC Poitou-Charentes est partenaire du Collège Font-belle de Segonzac et intervient dans le cadre d'un cours d’arts plastiques intitulé Les images en mouvement, destiné à l'ensemble des élèves de cinquième. Ce cours vise à sensibiliser les élèves à l'usage de la vidéo dans l'art par la découverte culturelle et l’initiation pratique aux images en mouvement.

Le partenariat avec le FRAC Poitou-Charentes permet la découverte d'oeuvres vidéo et la sensibilisation des élèves au travers de divers dispositifs de médiation comme 1 heure / 1 oeuvre (la présentation d'une oeuvre dans l'établissement scolaire lors d'une séance encadrée par un médiateur) ou encore lors de visites d'expositions. Pour l'année 2016-2017 le FRAC Poitou-Charentes propose l'intervention d'un artiste au collège pour animer un atelier de pratique artistique.

I Want to Believe
Johan Decaix est un jeune artiste, ancien étudiant de l'EESI, dont le FRAC avait présenté l'installation vidéo TSUKI dans The PLAYER en 2015. Il va intervenir à plusieurs reprises dans l'année, entre décembre 2016 et juin 2017, pour collaborer à la direction artistique et etchnique d'un film de science-fiction écrit et réalisé par tous les élèves de 5ème. La conduite et la coordination du projet (lien élèves, artiste, professeurs associés) est assurée au collège par M. Carpentier, professeur d'arts plastiques référent culture.

Le projet I Want to Believe, soit un film composé de 16 petites séquences, sera présenté et projeté aux familles et au public, en présence de l'artiste, le 22 juin à 20h à Segonzac.

www.johandecaix.com

Collège Font-Belle
7 rue Jean d'Hermy | 16130 Segonzac
05 45 83 40 95

 

 

 
Haut de page |
Accueil